Quel est la différence entre un seche linge à condensation ou à evacuation ?

Il est assez facile de sécher le linge au cours de l’été puisqu’il suffit de positionner un étendage sur le balcon ou de tirer quelques câbles dans le jardin. Pendant l’hiver, avec la baisse des températures et les conditions climatiques, il faut opter pour un autre concept, d’où l’intérêt d’avoir adopté un sèche-linge, cet appareil devrait vous satisfaire, mais il existe deux modèles. Nous tentons donc de répondre le plus précisément possible à cette question : quelle est la différence entre un sèche-linge à condensation ou à évacuation ?

Deux appareils différents pour deux installations

Généralement, pour une machine à laver, il suffit d’avoir une évacuation traditionnelle ou de laisser le tuyau dans l’évier. Cela est possible avec tous les appareils présents sur le marché que ce soit l’entrée de gamme ou les modèles un peu plus onéreux. Avec le sèche-linge, le fonctionnement n’est pas totalement identique, car vous avez d’un côté l’évacuation et de l’autre la condensation. Pour cette dernière, quelques précisions sont importantes :

  • Vous avez donc une résistance chauffante avec un circuit fermé.
  • La vapeur est refroidie en eau et elle est envoyée dans un bac spécifique.
  • Le bac peut être interne au sèche-linge.
  • Le condenseur ainsi que les filtres doivent être entretenus régulièrement.
  • Il faut également vider le bac puisqu’il récupère l’eau.

Cela est assez contraignant, mais c’est l’installation la plus réjouissante surtout si vous n’avez pas une évacuation traditionnelle. En parallèle, vous pouvez installer pratiquement ce sèche-linge dans tous les logements grâce à un condenseur externe par exemple qui est relié à un tuyau. Vous avez donc cette fameuse évacuation :

  • Il y a une résistance chauffante, mais le circuit est ouvert.
  • L’air chaud est rejeté et si vous n’avez pas un tuyau, la condensation se forme dans la pièce.
  • Vous avez donc besoin d’une gaine d’évacuation comme le climatiseur mobile.
  • Il faut une longueur de 1.20 mètre et un positionnement à 30 cm de hauteur.

Comme nous avons pu le préciser si vous n’avez pas un trou dans le mur ou une évacuation prévue à cet effet, un bac externe sera amplement suffisant.

Il existe également un sèche-linge avec une pompe à chaleur

Dans ce modèle, vous n’avez pas la résistance chauffante énoncée au préalable. Généralement, l’économie d’énergie est conséquente pour cet appareil, vous avez généralement une baisse de l’ordre de 60 % par rapport à un sèche-linge classique qui est répertorié dans la classe A. Si vous souhaitez réduire vos dépenses, nous vous conseillons de regarder d’un peu plus près ce fonctionnement, mais il faut nettoyer les filtres très régulièrement puisqu’ils s’encrassent rapidement. Vous avez également un bac récupérateur d’eau que vous devez vider après chacun des cycles.

Quelle solution faut-il choisir ?

Si vous cherchez le modèle à sélectionner, vous devez forcément prendre en compte votre installation et la configuration de votre logement.

  • Pour le sèche-linge avec une évacuation, vous devez par exemple posséder un trou dans le mur ou un bac externe, cela demande de la place, mais vous êtes moins limité, vous pouvez ainsi l’installer où vous souhaitez.
  • Le modèle à condensation est pratique, mais il faut vider le bac récupérateur d’eau et procéder à un nettoyage intensif. Si vous ne souhaitez pas jongler avec une gaine d’évacuation, c’est la solution à envisager pour gagner un maximum de place.
  • Pour la pompe à chaleur, ce sont surtout les économies réalisées par rapport à la consommation électrique. Vous devez aussi procéder à un entretien très régulier.

Vous possédez désormais toutes les données pour réaliser le meilleur choix et n’hésitez pas à nous partager votre expérience puisque vous avez peut-être des critères supplémentaires pour identifier le meilleur sèche-linge en fonction de ces trois principes.